Comment financer votre investissement immobilier ?

16/04/2021

Article partenaire de TopCompare

Vous allez franchir le pas et investir dans l’immobilier ? Après avoir trouvé l’endroit parfait et le bien idéal, vous devez encore vous mettre en quête d’un mode de financement sûr. Voici un aperçu des différentes possibilités.

Les différents modes de financement

Il existe plusieurs manières de financer un investissement immobilier et le choix dépend de votre situation personnelle et financière.

1. Crédit hypothécaire

Si vous voulez investir dans l’immobilier, vous pouvez souscrire un crédit hypothécaire pour financer l’achat. La banque vous prête une somme d’argent et prend une hypothèque sur le bien immobilier en guise de garantie. Cette hypothèque signifie cependant que vous lui donnez le droit de vendre votre bien si vous ne parvenez plus à honorer vos remboursements. Vous remboursez au prêteur une partie du capital et les intérêts pendant toute la durée du crédit (généralement chaque mois). Le montant des mensualités dépend notamment de la durée du crédit, du type de taux d’intérêt (fixe, variable ou semi-variable), du taux d’intérêt et de la somme empruntée.

Quoi qu’il en soit, chaque établissement de crédit impose ses conditions propres et propose des taux d’intérêt différents. Il importe dès lors de comparer les offres pour trouver le crédit immobilier le plus intéressant. À cette fin, vous pouvez faire le tour des banques ou consulter des plateformes de comparaison en ligne, comme TopCompare.be.

2. Reprise d’encours

Les personnes qui investissent dans l’immobilier possèdent généralement déjà un bien immobilier. Vous avez un crédit hypothécaire en cours ? Dans ce cas, vous pouvez opter pour la reprise d’encours, à savoir la reprise de votre crédit hypothécaire existant pour financer votre investissement immobilier. Vous réutilisez (une partie) du capital déjà amorti pour financer l’achat de votre nouveau bien. La reprise d’encours n’est possible que si vous avez déjà remboursé une grande partie de votre emprunt, mais vous pouvez aussi y avoir recours si vous avez déjà tout remboursé, car une hypothèque reste valable 30 ans.

La reprise d’encours trouve tout son intérêt dans la possibilité d’économiser de nombreux frais. Vous ne devez par exemple pas payer de frais de notaire ni de frais d’hypothèque puisque vous ne souscrivez pas de nouveau crédit. Autre avantage : vous réempruntez aux taux d’intérêt en vigueur au moment de la reprise. C’est d’autant plus intéressant que les taux d’intérêt sont actuellement bas. Mais la reprise d’encours a tout de même un revers. Votre maison familiale continue à servir de garantie, ce qui signifie que la banque a le droit de la vendre si vous n’êtes pas en mesure de rembourser l’emprunt.

3. Crédit bullet

Bien que moins connu, le crédit bullet est également un mode de financement sûr pour votre investissement immobilier. Il s’agit d’un crédit hypothécaire sans amortissement, pendant toute la durée duquel vous ne payez que les intérêts. Vous ne remboursez en effet le capital qu’au terme du contrat. Ce mode de financement s’adresse surtout aux personnes qui savent qu’elles vont recevoir une grosse somme d’argent à une date donnée. Vous devez d’ailleurs pouvoir en fournir la preuve à l’établissement de crédit. Tout comme pour un crédit hypothécaire classique, le prêteur s’assurera en effet que vous êtes en mesure de rembourser le montant emprunté.

Les personnes qui sont proches de la pension souscrivent souvent un crédit bullet, par exemple. Elles peuvent en effet compter sur une partie du montant qu’elles ont constitué via leur assurance groupe. Pour la banque, cette réserve acquise offre la garantie qu’elles pourront bien rembourser le capital le moment venu.

Vous avez d’autres placements en portefeuille ? Ils peuvent aussi servir de garantie auprès de la banque, qui examine alors la composition de votre portefeuille de placements et détermine le montant qu’elle prend en garantie.

4. Investissement sur fonds propres

Si vous avez un bas de laine bien rempli, vous pouvez aussi utiliser votre épargne pour financer votre investissement immobilier. L’argent déposé sur le compte d’épargne ne rapporte plus grand-chose de nos jours. Vous gagnez donc à l’investir. En effet, vous allez tirer des revenus mensuels de la location et votre bien va prendre de la valeur à long terme. Vous profitez donc d’un double rendement !

Pourquoi emprunter pour investir dans l’immobilier ?

Si vous disposez d’une épargne suffisante pour financer votre investissement, vous estimez peut-être qu’il n’est pas utile d’emprunter. Il faut savoir que les investisseurs avisés font le choix d’emprunter pour financer leurs investissements immobiliers, et ce, pour deux raisons.

En premier lieu, un emprunt hypothécaire exerce un effet de levier sur le rendement. Il suffit en effet d’un apport personnel minimum pour créer un haut rendement. D’autant plus maintenant que les taux d’intérêt pour les crédits hypothécaires sont si bas. Dès lors, au lieu d’obtenir un rendement élevé en investissant toute votre épargne, vous bénéficiez d’un rendement encore plus élevé en empruntant de l’argent. Et vous pouvez réinvestir l’épargne que vous n’avez pas utilisée dans un autre bien immobilier.

En deuxième lieu, il est fiscalement avantageux d’emprunter de l’argent pour investir. Vous bénéficiez en outre du bonus logement pour les deuxièmes résidences ou les investissements immobiliers. Vous pouvez ainsi profiter d’un avantage fiscal allant jusqu’à 30 % sur les amortissements en capital dans le cadre de l’épargne à long terme. Enfin, les intérêts payés sont déduits de votre revenu immobilier net imposable et vous payez donc moins d’impôts.